Jean-Baptiste Caron

Genèse

2013
Plastique, miroir, poussière
Concrete, polystyrene, pvc, video
Ø40 cm

 

 

 

FR
Un globe brisé, révélant en son coeur une poussière étrangement suspendue, maintenue en lévitation par un incompréhensible effet d’optique: un phénomène d’apesanteur d’autant plus déconcertant qu’il se produit là où se situe théoriquement le centre de gravité de la sphère. Le contraste des matières béton brut et poussières ténue, s’en trouve exacerbé. Cette pièce s’inscrit dans la continuité des recherches que mène Jean-Baptiste Caron: elle peut ainsi rappeler Mécanique du vivant, autre sphère, pleine celle-là, dont l’artiste avait déplacé le centre de gravité de sorte qu’elle ne puisse plus rouler qu’en spirale. Les œuvres- microcosmes de Jean-Baptiste Caron entrent en résonance avec les champs de forces qui opèrent à l’échelle du corps humain ou de l’univers.
(Le collectif ABOUT : BLANK)

 

EN
A broken globe, revealing in his heart a strangely suspended dust, kept in levitation by an incomprehensible optical effect: a phenomenon of weightlessness even more disconcerting that occurs where theoretically the center of gravity is supposed to be. The contrast of materials, raw concrete and tenuous dust, is thereby exacerbated. This piece is a continuation of research that leads Jean-Baptiste Caron. it may well remember Mécanique du vivant, another sphere, a full one this time, in which the artist had moved the center of gravity so that it can only longer ride in spirals. The microcosms works of Jean-Baptiste Caron resonate with fields of forces operating in the scale of the human body and the universe.
(The collective ABOUT : BLANK)